~Beyond Mysteries~

{A secret place like no other one}: When the legends become reality...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On Paradise Island [ Taylor ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: On Paradise Island [ Taylor ]   Jeu 2 Aoû - 4:47

Il est vraiment navrant de constater que même une île comme les Bahamas soit infecté de bandits. Quand on entend parler de cette île, on entend par là qu’elle est tout simplement paradisiaque et que rien d’anormal ne peut s’y produire. Et bien détrompez vous. Si s’était le cas, il n’y aurait même pas de policier et Sean ne serait pas là au moment où je vous parle. Son travail n’est pas du tout de tout repos. Pour assurer la sécurité de toute cette population, il ne se doit pas de rester chez lui et d’attendre qu’un événement ce produise. Ça c’est plutôt genre le médecin après la mort. Il se doit alors d’être un protecteur résident [d’ailleurs ça me rappelle quelque chose et vous ?^^ Nous reviendrons à cela plus tard !]
On peut dire que parfois il est au bord de la dépression avec toutes ses affaires non classés et dont on n’a jusqu’à ce jour trouvé la clef de l’énigme. Mais on peut dire que d’un côté il aime bien son travail. Vous ne pouvez pas imaginer ce qu’est la sensation de finir une enquête et de trouver les coupables et tout le reste. On n’a plus de mérite et ça nous motive vraiment à plus continuer. Et puis c’est tellement passionnant de chercher…hum même si parfois on peut se prendre la tête. Il y a des chercheurs qui cherchent et qui ne trouvent pas et d’un autre côté il y a des chercheurs qui cherchent et qui trouvent. Pour le cas de Sean, c’est un chercheur qui trouve même si ce n’est pas tout le temps bien sûr mais si on cherche bien il a percé le mystère de la plupart des enquêtes qu’on lui avait confiées. Et ce avec l’aide de son frère bien sûr. Quand on est deux c’est beaucoup plus facile surtout quand on est frère. Même si il y a parfois quelques prises de têtes…

Sean était en ce moment chez lui par un après midi de samedi. Non pas qu’il ne faisait rien mais il était entrain d’étudier de dossier et de passer des coups de fils importants.
La veille pour lui fut une journée tellement dure qu’il n’a pas pu aller au commissariat ce matin. Encore une histoire de trafiquants. Hier vers le matin comme ça, un bateau avait fait une escale sur l’île pour y déverser de la marchandise. Et bien sûr il y avait plusieurs paquets de drogue enfouis dans cette marchandise. On peut dire que les trafiquants ont étaient bien malins mais pas plus que la police…


[Flash-back]

Sean venait tout juste de sortir d’un petit café et il était retourné dans sa voiture de police pour parcourir un peu les lieux à la recherche de malfaiteurs. C’est alors qu’une voiture sans vignette passa devant lui alors il l’arrêta après une petite poursuite.
Il s’approcha alors du conducteur et lui dit en brandissant son arme à feu.


« Sortez de la voiture et main en l’air. »

Ce dernier avait voulu s’enfuir mais Sean l’avait arrêté en lui mettant les menottes. Ce type avait vraiment l’air assez louche. Il avait une grande allure, de longs cheveux mal coiffés et tout sales, des tatouages partout et une haleine qui sentait la bouse de vache. Sean avait même du sentir autour de lui pour voir s’il n’y avait pas de vaches dans le coin^^ Si vous voyiez sa tête quand il constata que s’était le gar en question.
Il l’emmena ensuite au commissariat et l’enferma dans une cellule le temps de vérifier la voiture. Et devinez sur quoi il était tombé. Dans un sac en tissus, il y avait pleins de mouchoirs et autre tissus de couleur, et en cherchant bien il était tombé sur quelque chose de vraiment intéressant. S’était de la drogue. Cela expliquez bien pourquoi il n’a pas voulu s’arrêter quand Sean l’a arrêté. Alors qui dit une dizaine de paquet, dit trafic, ce qui implique qu’il y avait d’autres dealers. Sean le força alors à lui dire la provenance de tout ceci. Ça a était tellement dur, que le pauvre était au bord des larmes. Surtout qu’il avait était obligé de boucher son nez avec une telle puanteur. Une heure, deux heures, trois heures, cinq heures de temps s’était écoulé et il n’avait rien dit.
Sean lui dit alors.


« Tu sais quoi ? Et bien si tu continues à jouer avec ma patiente comme ça, non seulement tu ne vas jamais quitter la prison ou on va t’expédier, mais aussi tu risques la peine de mort. Et l’autre option est que tu nous dises d’où provient toute cette drogue et de t’en sortir vivant ! »

S’il est intelligent il choisira la deuxième option car même s’il part en prison, il n’y restera pas à vie et ne va pas subir la peine de mort. Et il l’est car c’est ce qu’il a choisit. Comme ça, ils étaient éparpillés dans l’île en ce moment et le bateau allait repartir d’ici quelques instants. Ils avaient alors toute la nuit pour mettre toute cette bande de trafiquant au trou.
Sean va alors utiliser celui qu’il a attrapé pour repérer tous les autres. Ce serait bête d’aller directement au bateau sinon ils vont tous fuir.
Toute une escorte se dispersa alors dans chaque recoin de l’île. A dire qu’ils croient que les Bahamas est un lieu de transit pour leurs échanges c’est vraiment insensé ! La côte devrait être beaucoup plus souvent surveillée.
En fin de compte, avec plusieurs stratégies ils les attrapèrent tous sauf 1. Le leader de toute cette histoire. Et il a voulu jouer au plus malin avec Sean mais il a perdu car il a était menotté puis mis en prison comme les autres. Le bateau fut entièrement vidé et était maintenant interdit de naviguer en mer. Ce fut dur mais ce fut un très grand exploits pour Sean qui a encore une fois de plus sût user de sa matière grise^^


[Fin Flash-back]

Sean avait alors eut une bonne grasse matinée après tout ça. Il avait ensuite vraiment bien mangé et s’était remis au travail…
Vers 18 heures, il décida de prendre une petite pause. Il s’allongea alors sur le canapé en regardant la télé. Voyant qu’il n’y avait vraiment rien d’intéressent, il se mit à manipuler son portable. En allant dans ses images, il tomba sur une photo de Taylor qu’il avait prise il n’y a pas très longtemps et ça lui donna un petit pincement au cœur. D’ailleurs il avait vraiment envie de la voir, même si c’est pour une fois de plus se disputer. La dernière fois qu’ils s’étaient vus, ils avaient échangés un tout petit, non mais tout petit baiser mais Taylor l’avait repoussé [après l’avoir bien savouré] sous prétexte que ce n’était pas bien et les amis n’étaient pas sensés s’embrasser. Sean n’avait bien sûr rien dit mais il avait quand même réussi à lui voler un baiser ce qui lui donne des points en plus^^ Sur ce, ses pensées le guidèrent pendant tout ce temps sur…Taylor.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Evans
♥Adminette et nénaine forever♥


Féminin
Nombre de messages : 564
Age : 26
Age du perso : 20 ans
Depuis combien de temps êtes vous sur l'île? : J'ai toujours vécus ici donc faut demandé à mes parents...
Votre credo : Ne pas se prendre la tête et croquer la vie à pleine dent!
Date d'inscription : 13/06/2007

>>SoMe InFoRmAtIoNs AbOuT U<<
ReLaTiOnS:
Comment vous sentez vous ici ? Autre chose à ajouter?:
Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: On Paradise Island [ Taylor ]   Ven 3 Aoû - 1:21

Taylor avait vraiment passer une journée de folie. Mais pas dans le sens où elle s’était éclaté comme une petite folle à faire les magasins avec ses copines ou bien à rencontrer des grandes personnalités ou de grands couturiers intéressaient par ses créations. Non en fait c’était tout l’opposé. Vous voulez peut-être que je vous raconte tout en détaille? Bon je vais essayer car il s’est tellement passé de choses en ce samedi ensoleillé que je ne sais pas par quoi commencer… Par le commencement oui ok…xD. Donc, alors que Taylor était encore dans son lit douillé sous ses couvertures blanches et rouge avec les rayons du soleil qui pénétraient ses grands baie vitrés de sa chambre de Paradise Island, la belle s’étira doucement tout en ayant un grand sourire sur les lèvres. Pourquoi me demanderiez-vous? Parce que Tay’ avait fait un très même un excellent rêve. En effet, elle se voyait entrain de préparer un très grand défilé sur les plus grands podiums de New York, où de nombreuses célébrités s’étaient déplacés pour voir ses dernières créations. Tout le monde l’applaudissaient à la fin du show, éblouit par le talent de la jeune femme. Après avoir été félicité par de très grands nom de la mode, Taylor s’était dirigée vers les coulisses où elle retrouva non seulement ses amis mais aussi son homme qui bizarrement, lorsqu’elle arriva à ce passage de son rêve, la belle afficha un énorme sourire… Mais on a pas eut le temps de voir qui était l’heureux élu et oui parce que c’est juste à ce moment là que ce satané réveil à sonner… Dommage ce sera pour une prochaine fois… On comprend mieux pourquoi elle souriait en se réveillant. Mais son grand sourire ne resta pas très longtemps affichait sur ses lèvres. Oui, car Tay’ était loin d’être à ce stade de sa carrière. En effet, pour l’instant elle se contentait tout simplement d’un petit local en centre ville où elle peaufinait ses dernières créations avec l’aide de Brianna, une amie à elle et aussi en aidant Sophia Torres, qui avait ouvert une agence de mannequinat pas loin de son local, pour les tenues que portaient ses quelques mannequins qu’elle avait réussit à trouver sur l’île. Bref, pas une très grande carrière pour notre cher Taylor qui envoya valdinguée sa couverture d’un geste quelque peu énervée mais aussi énervée car elle se rendait compte que son rêve était loin d’être atteint…
Se levant donc de son lit, la jeune femme enfila une petite robe de chambre en soie sur le dos puisqu’elle n’était qu’en petite nuisette et alla prendre l’air sur sa terrasse avec une vue des plus sublimissime… Les Bahamas étaient vraiment une île magnifique et paradisiaque… Mais bon, qui avait bien ses secrets. Cependant, ce n’était pas trop le moment de parler de la magnifique vue qu’offre le balcon de la grande villa de Taylor puisque cette dernière devait se rendre à son local en ville au plus vite car elle devait rencontrer une spécialiste de la mode venu tout droit de New York avec qui elle avait eut énormément de mal à avoir un rendez vous puisque celle-ci était seulement de passage pour trois jours aux Bahamas mais était over bookée. Ne me demander pas comment Tay’ a réussit à obtenir son rendez vous, seule elle le sait. Bref, elle se dirigea alors vers sa salle de bain ne voulant absolument pas arriver en retard et surtout mettre un peu d’ordre dans son atelier pour faire bonne impression. Prenant une bonne douche suivit d’un bon petit déj fort en caféine, c’est habillé dune manière très classe que la belle Taylor prit sa voiture pour se diriger au centre ville. Arrivée, la belle se gara rapidement et fila dans le grand bâtiment qui habitait son lieu de travail. Prenant l’ascenseur direction le deuxième étage, la belle pénétra dans son local et se précipita pour faire un rapide grand ménage. On va dire que son local n’était pas mal du tout il était très spacieux et très éclairée. Mais bon, il fallait bien que tout soit rangée et Taylor aimait l’ordre mais aussi la déco puisque les murs ne manquait pas de couleur. Bref, c’était en quelque sorte sa deuxième maison.
10h30 tapante : voilà que Mme Finderman qui venait de frapper à la porte de son atelier. Miss Lindson se précipita d’aller ouvrir accueillant cette chère femme d’une quarantaine d’année avec un grand sourire. L’entretien pouvait à présent commencer. Taylor, déterminée plus que jamais sachant dor et déjà que c’était une grande opportunité qui s’offrait pour elle ce matin là, elle se devait d’être à la hauteur et d’impressionner la grande couturière. Bref, elle la laissa observer les locaux et lui montra alors ses créations une à une n’oubliant aucun détaille et trouvant toujours les bonnes réponses aux question de Mme Linderman… Seulement voilà, on aurait pu croire que tout se passer bien mais non… Mme Linderman était plutôt le genre de femme qui avait beau avoir un grand sourire aux lèvres, mais qui savait très bien lancée des piques à tout bout de champs et trouver le moindre petit défaut au création de Taylor. Pauvre Tay’… Elle n’était pas du genre à se laisser faire mais elle ne voulais pas non plus gâcher ses peu de chances qui lui rester d’impression cette femme. Rien ne plaisait à Caitlin (le prénom de cette Linderman de malheur). « Trop court », « déjà vu » , « pas assez classe », voilà les remarques qu’elle lui lançaient sans arrêt à chacune de ses créations. C’est presque si elle ne levait pas les yeux au ciel à chaque nouvelle créations de Tay, cette pauvre Tay’ qui en avait plus qu’assez… Son beau rêve de cette nuit n’était vraiment pas prêt de se réaliser. Et pourtant elle en avait toujours rêver… Mais ce ne serait pas pour cette fois… L’entretien fut comme ceci durant une bonne heure et Mme Linderman s’en alla comme elle était venue. C’est-à-dire sans rien de nouveau et toujours ce sourire hypocrite qui agaçait la jeune Taylor. Jouant au même jeu que Mme Linderman, elle ne lui demanda même pas le verdict sachant très bien que celle-ci n’allait pas la rappeler. Claquant la porte, Taylor maugréa pleins de choses une fois cette bonne femme partit et alla s’asseoir derrière son bureau où elle se défoula sur son bloc notes en dessinant un peu n’importe quoi mais qui ressemblait tout de même à quelque chose. Enervé, Miss Lindson resta dans son local sans manger enfermé à faire quelques finitions par ci par là pour un prochain défile de Sophia qui avait lieu la semaine d’après. Seulement Brianna n’était pas là et elles étaient en retard. Même très en retard. La galère…
De plus, Taylor n’avait personne sur qui lâchait tout ses nerfs après cette entretien ratée et les quelques bourdes qui lui tomba dessus tout le long de sa journée. Tissu qui n’allait pas, pas les bonnes longueurs, manque de boutons, bref la cata et en plus elle ne cessait de se cogner à tort et à travers. Et pour n’en citer que quelque uns parce qu’il y aurait une liste bien longue de tous ça. Il était à présent 17h30 et Taylor en avait plus qu’assez. Elle n’avait pas réussit à joindre sa meilleure amie Evangeline qu’elle avait apeller une bonne vingtaine de fois. Rien. Brianna était en repos exceptionnelle pour je ne sais plus quelle raison, pareil impossible d’y mettre la main dessus. Décidément, c’était pas sa journée. Et pourtant, ça aurait pu l’être. Rangeant quelques petits objets du genre des aiguilles et ciseaux rapidement, la jeune femme ne prit même pas la peine d’arranger plus et partit en fermant seulement les volets et fenêtres de son local car il ne manquerait plus qu’on lui vole les modèles sur lesquels elle travaillait depuis une semaine d’arrache pied pour le défilé de Sophia dont je vous ai parlé plus haut. Claquant à nouveau la porte de son local, pauvre porte elle s’en ai pris aujourd’hui, Taylor sortit du bâtiment d’un ton pressé et énervé et n’entendit même pas une vieille dame la saluait. Bref, elle grimpa dans sa voiture, mit la musique à fond et partit en direction de sa villa en dehors du centre ville pour aller se reposer car elle avait selon elle, passait une bien dure journée et elle ne voulais qu’une chose : être dans son lit et regardait un bon film avec un bon plateau télé. On se console comme on peut…

Mais apparement ce n’était absolument pas son tour. Alors qu’elle était presque arrivée chez elle, un de ses pneus creva . Elle maugréa encore en lançant un vilain mot et descendit de sa voiture claquant bien fort la portière. Il était 18h et elle qui croyait qu’elle allait rentrer bien tranquillement chez elle s’était ratée. Seulement, elle ne savait pas réparée un pneu. C’était bien sa veine. Taylor aurait bien pu apeller une dépanneuse mais ça mettrait trop de temps. Mais une idée plus judicieuse lui veint à l’esprit. En effet, Sean Cole, vous savez le beau policier pour qui elle en pince mais ne veut pas l’avouer, oui oui lui, (bon on va pas s’attarder sur leur relations, on réserve ça pour le prochain post^^) bref, oui je disait, Taylor eut l’idée d’aller frapper chez lui car il habitait deux maisons plus loin. Elle marcha alors d’un pas précipité vers chez le jeune policier malgré qu’elle savait pertinemment qu’ils allaient certainement se disputer comme toujours. Mais que Sean ne la cherche pas trop, car ça risque d’être sa fête après tous ce qui s’est passée pour elle aujourd’hui. Bref, elle toqua à sa porte assez fort, pas comme une furie mais presque et entendit qu’on vienne lui ouvrir…

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fashionway.hightoxic.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On Paradise Island [ Taylor ]   Ven 3 Aoû - 2:10

Sean imagine déjà comment sera sa vie d’ici quelques années. Non pas qu’il veut que ce soit cela mais il se fait juste une idée. Une idée qui l’arrange bien sûr. Alors…il se voit d’ici quelques années toujours sur cette île. Et oui, il trouve cet endroit tellement merveilleux qu’il ne veut pas le quitter. La vie est tellement belle ici alors que si on part ailleurs, on ne trouve pas ce que l’on trouvait sur cette île. Bien sûr que ce n’est pas le calme plat et le repos total mais quand même c’est mieux. Il y a moins de trucs graves. Mais on ne sait jamais c’est pour cela que j’ai dit que c’est juste une supposition car il peut biens e retrouver d’ici quelques années dans un autre lieu que les bahamas.
Mais restons sur les projets d’avenir de notre cher policier. Alors il se voit toujours vivre au Bahamas et d’être un inspecteur de police vraiment très renommé et d’avoir fait vraiment plusieurs enquêtes et attrapé beaucoup de malfaiteurs. Et bien sûr en espérant ne pas se prendre une balle un jour et de se retrouver dans un lit d’hôpital. Il a vraiment horreur de cet endroit. Non seulement ça lui donna la cher de poule mais toutes ses piqûres et ses médicaments et autres donnent vraiment envie de vomir. Alors d’ici là, pas de blessures, pas de maladies pour ne pas avoir à subir ce supplice^^
Nous en somme à : Bahamas, Policier et…voilà ! Il veut acheter une villa au bord de la côte non mais vraiment superbe, avec pleins d’espaces et très luxueuse. Avec une piscine pour se détendre, un terrain de tennis et de basket-ball. Sans oublier un garage remplis de voiture de toute sorte aussi belle les unes que les autres. Ah il est bien là ou il est en ce moment en s’imaginant tout ça alors shut ! Ne le faite pas tomber de son pied d’estale sinon il risque de tomber la tête en première. Après toutes ses merveilles vient alors sa femme. Alors il va vous faire une petite description de cette dernière. Tout d’abord, il faut qu’il soit vraiment vraiment vraiment amoureux d’elle sinon ce n’est pas la peine. Aussi il faut qu’elle aussi l’aime vraiment vraiment vraiment sinon ce n’est pas la peine aussi. Sean ne voit pas l’intérêt de se marier car l’une ou toutes les deux personnes ne s’aiment pas. Non seulement ça va aboutir à des disputes sans cesse mais aussi ça conduit au divorce tandis que Sean n’a pas envie de divorcer alors out cette idée! Alors on continue. Il faut qu’elle soit belle aussi car il n’a pas envie de tomber sur T-Bag tous les matins^^ Aussi il faut qu’elle soit vraiment gentille avec lui et ne le repousse pas comme le fait si bien Taylor. Et il faut qu’elle soit une personne de caractère qui l’intrigue vraiment et qui lui face bien rire. Et vraiment tout le trala je n’ai pas besoins de faire une longue description vous comprenez déjà. Et si vous remarquez bien il y a une personne bien suspecte qui a tout ce que Sean cherche alors allez savoir car je ne vais pas vous donner de nom^^. Et pour finir il veut vraiment avoir des enfants. Pas pour maintenant bien sûr mais sûrement plus tard. Mais il ne faut pas tout le temps repousser ce genre de choses toujours à plus tard car par faute de temps on finit par ne point avoir ce que l’on veut réellement. Alors il ne faut pas s’oublier et seulement penser aux autres. C’est vrai que les autres sont vraiment importants mais de là à négliger sa vie personnelle ce n’est vraiment pas bien. Sean n’a pas envie de se rendre compte que tout compte fait, toute sa vie n’a était qu’un combat pour les autres et non pas pour lui. Et il n’a pas envie d’être autre chose que ce qu’il a toujours voulu être. Et ça seul le temps nous le dira. Il se peut bien sûr que tout ceci ne se réalise pas et devienne autre chose. Sean peut l’accepter mais il faut que ce changement soit meilleur. Si c’est pire…on ne préfère même pas y penser. Mais au fond l’avenir n’est pas écrit ; il appartient à chacun de nous de le tracer.

Sean était alors assis sur le canapé entrain de penser à la belle Taylor. C’est vrai qu’elle hantait vraiment ses pensées mais c’est vraiment pas intéressent quand elle le repousse comme ça. Quoi que d’un côté c’est un peu amusant pour Sean car il aime bien la voir monter sur ses grands chevaux. Et à la fin elle le traite d’idiot et tout mais c’est pour ensuite tomber dans un fou rire vraiment interminable. S’était quand même une vraie amie pour lui car du bons temps ils en passaient et pas une seule fois ils s’ennuient. D’ailleurs quand ils restent un peu longtemps sans se voir, toutes ses engueulades lui manquent. Il rit même un peu pendant un moment tout seul sur le canapé et finit par se lever pour aller prendre quelque chose à boire.
En allant vers le frigo il tomba directement sur une canette de coca alors il la prit. Et vu que s’était extrêmement frais et qu’il l’avait secoué sans le faire exprès, quand il l’ouvrit, une bonne partie de la boisson se renversa sur lui. Et le pire c’est qu’il avait porté un T-shirt blanc alors ce n’était vraiment pas cool du tout. Il déposa alors la canette à moitié remplie sur le rebord de la table et monta à l’étage pour se changer. Il balança le T-shirt sale sur le panier à linge et enfila rapidement un autre qu’il avait trouvé au passage. Il s’était aussi un peu débarbouillé car il ne veut vraiment pas être tout en sucre [comme l’était Jensen quand il a renversé son fameux cocktail sur lui en le buvant couché xD].
Il redescendit alors et alla prendre une autre canette de coca et alla s’installer sur le canapé de nouveau en le savourant. Entre temps il alluma la télé et tomba sur son émission de télé. S’était un truc du genre Secret Story mais américanisé. Il trouvait ça idiot mais du moment où il pouvait rigoler s’est quand même marrant. Surtout que son frère n’était pas là et qu’il s’ennuyait tout seul chez lui. Il pouvait bien continuer avec ses dossiers en attente mais en ce moment il n’avait vraiment pas la tête à cela alors il va se contenter et du coca et de la télé.

Finalement cette petite pause télé s’était plutôt bien passée. Il alla alors de nouveau se mettre au travail. Il ouvrit alors le dossier d’une affaire vraiment complexe. En effet, une femme s’était retrouvée morte dans son appartement et d’après les analyses, elle est morte en étant vraiment hyper bourrée. D’ailleurs la dernière fois quand Sean était parti pour faire quelques enquêtes, il avait retrouvé pleins de bouteilles d’alcool sur l’étagère. Il y en avait aussi une bonne dizaine dans le réfrigérateur.
Et elle n’était pas du tout morte d’une morte naturelle quelqu’un l’a tué et seulement on ne sait pas qui. Il y a eut plusieurs suspects alors ont les a interrogé un a un mais sans succès. Mais une vieille femme avait fait un témoignage assez intéressent et sur lequel Sean était entrain de vérifier la crédibilité.
Le témoin de l’accusation qui intéressait Sean était donc une vieille femme du nom de Dorothy Scully la voisine de la victime. S’était une veuve âgée de 69 ans et disait qu’elle était sûr que s’était la fille de la victime qui l’avait tué. Lors de l’interrogatoire, Sean lui avait alors demandé si elle pouvait bien l’entendre car avec les vieilles personnes on ne sait vraiment jamais. Cette dernière avait ensuite hoché la tête et soufflé un oui. Sean lui parlait posément et lui souriait de temps en temps pour la mettre à l’aise et pour qu’elle dise tout ce qu’elle savait. Il lui avait ensuite demandé comment elle avait fait pour savoir que s’était la fille qui avait tuée sa mère et cette dernière lui dit qu’elle avait entendu des cris avant et elle était sortit immédiatement de l’appartement et cela 15 minute avant que la police n’arrive. Vu que la plupart des grandes personnes avaient des problèmes de vues, il lui demanda alors de puis quand elle avait acheté ses lunettes. Elle lui avait ensuite répondu que s’était depuis son anniversaire et que s’étaient de nouvelles paires de lunettes. Donc pour la vue s’était impec.
Il lui demanda ensuite d’où est ce qu’elle avait vu la jeune fille sortir de l’appartement alors elle lui dit qu’elle se trouvait dans l’immeuble voisin alors elle pouvait bien voir depuis son siège l’entrée de l’appartement qui se trouvait en face…
Maintenant, restait à prouver tout ce qu’elle venait de dire. Alors Sean s’était rendu chez elle et s’est assis là ou elle s’asseyait d’habitude pour voir s’il pouvait bien voir l’entrée de l’appartement. Et s’était bien vraie.
Et là, il était entrain d’enquêter sur la jeune fille qui restait introuvable. Apparemment, elle avait des problèmes avec sa mère car elle sortait avec un type que sa mère n’aimait pas. Elle reprochait elle de son côté à sa mère non seulement de boire mais de ne pas lui avoir donné la vie dont elle avait toujours rêvé et l’avait accusé d’avoir fait fuir son père. Tout ça, il l’avait su en lisant l’historique des conversations de la petite depuis son ordinateur. Eh oui la nouvelle technologie sert vraiment à beaucoup de choses. Et maintenant, il a quand même un doute car il se pourrait que ce soit le petit ami en question le coupable car dans l’une des conversation, il lui avait dit que s’il le pouvait, il tuerait sa mère pour qu’elle les laissent en paix alors sa craint...Sean était alors entrain d’essayer de retrouver leur trace. D’ailleurs il a identifié la voiture avec laquelle ils s’étaient enfuis. De toute façon ils ne vont pas aller bien loin car la police était à leur trousse…

Alors qu’il était en plein travail, Sean fut interrompu par un grand bruit qui provenait de la porte. Soit cette personne était vraiment pressée, soit elle essayait de faire passer sa colère en tapant sur la porte. En tout cas Sean n’avait vraiment pas du tout manqué de sursauter tellement ça lui avait fait peur…
Il se leva alors et alla ouvrir la porte et devinez sur qui il est tombé. Sur un Taylor Lindson sur le point d’exploser. Il fronça alors les sourcils et lui dit.


« Et oh non mais qu’est ce qui te prends ? Bonjour les bonnes manières. La prochaine fois je ne t’ouvre pas la porte. »

Il lui fit ensuite une petite bise comme à leurs habitudes malgré ce qu’elle venait de faire et entra avec elle dans la maison. En passant devant le miroir qui se trouvait à l’entrée, il remarqua une petite trace de rouge à lèvre sur sa joue alors il eut une expression vraiment horrifiée.

« Ah mais quand est ce que tu va arrêter de mettre tes trucs de brillants à lèvre et je ne sais quoi. Après ça colle et ce n’est pas beau à voir…surtout quand c’est toi qui le mets. »

Il l’avait fait exprès de dire ça car il savait qu’elle allait vraiment s’énerver. D’ailleurs il prit un mouchoir pour enlever la trace qui était restée sur sa joue et en prit un autre pour enlever de force ce qu’il y avait sur les lèvres de Taylor en lui saisissant le menton. Une fois cela fait, il lui dit.

« Voilà ! Tu es moins repoussante comme ça et je te préfère comme ça. »

Là il avait vraiment atteint le sommet des gaffes car comme elle était sur le point d’exploser et qu’il en rajoutait, il allait avoir droit à une petite séance de dispute et avec son affaire là qui était en attente ce n’était pas gagné d’avance. Il alla ensuite s’asseoir sur le canapé et fit comme si de rien n’était en reportant son attention sur les dossiers qu’il avait sous les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Evans
♥Adminette et nénaine forever♥


Féminin
Nombre de messages : 564
Age : 26
Age du perso : 20 ans
Depuis combien de temps êtes vous sur l'île? : J'ai toujours vécus ici donc faut demandé à mes parents...
Votre credo : Ne pas se prendre la tête et croquer la vie à pleine dent!
Date d'inscription : 13/06/2007

>>SoMe InFoRmAtIoNs AbOuT U<<
ReLaTiOnS:
Comment vous sentez vous ici ? Autre chose à ajouter?:
Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: On Paradise Island [ Taylor ]   Jeu 16 Aoû - 22:58

Il y a des jours où il vaut mieux rester au lit. En effet, pour notre pauvre Taylor, il aurait peut-être mieux valut qu’elle reste chez elle ce matin là car on ne peut pas dire que sa journée se soit très bien déroulée. Tant pis si elle aurait ratée son rendez vous avec Caitlin Linderman, même si elle avait bataillée pour l’obtenir mais vut la manière dont cela s’est terminée, c’est comme ci elle n’était jamais venut. Bon certes, on dit bien « qui ne tente rien n’a rien » mais il faut bien avouer que parfois vaut mieux rien tenter… Taylor ne regrettait pas complètement sa rencontre avec Mme Linderman mais elle se sentait humiliée par cette femme qui n’avait vraiment aucun respect pour le travail fournit par la jeune femme. Tay’ avait travaillé des jours entiers sur des créations qu’elle avait revu et corrigée des millions de fois pour que tous soit parfait. Mais voilà que tout son boulot tomba à l’eau lorsqu’elle montra ses talents à cette styliste de malheur. Est-ce qu’elle l’avait fait exprès ne voulant pas reconnaître le talent de Miss Lindson ou est-ce simplement parce que ses créations n’étaient vraiment pas à la hauteur de ses attentes? Ça on ne le saura jamais mais en tout cas, on peut bien dire que Taylor était vraiment remontée contre Mme Linderman mais aussi très attristée car elle se disait que tous ses efforts n’avait pas vraiment payée. Bon pour en revenir à un peu plus haut, en effet, je vous ai dit que Taylor ne regrettait pas totalement cette rencontre. Même si tout ne s’était pas très bien déroulée, elle gardait tout de même un petit espoir suite à cette rencontre en se disant que peut-être il s’agissait en quelque sorte d’un test de la part de Caitlin pour voir si Tay’ était le genre à vite baisser les bras ou plutôt le genre à ne pas se laisser abattre. Pour la jeune femme se serai plutôt la deuxième proposition. Mais bon, là c’est vrai qu’à l’instant même on ne pouvait pas dire qu’on le voyait mais c’est parce qu’elle était vraiment en colère mais rassurez vous dès le lendemain elle aura tout (ou presque) oublier et se dira que ce n’est pas plus mal et cela lui permettra de s’habituer à ce genre de critiques dans ce monde de la mode qui est loin d’être facile et que cela ne peut que la faire progresser. Vous savez dans ce genre de boulot il faut voir les choses du bon côté et être plutôt optimiste si vous ne voulez pas vous retrouver très vite au chômage… Taylor fonctionnait ainsi même si parfois il lui arrivait de vouloir baisser les bras. Mais heureusement ses amis étaient toujours là pour lui dire qu’elle ne devait absolument pas abandonner et qu’elle devait poursuivre ses efforts si elle voulait un jour arrivait à ses fins et surtout à son rêve de de devenir non seulement une grande styliste mais aussi d’être connue dans le monde entier et pouvoir voyager dans les plus beaux pays qu’il soit : La France, l’Italie, l’Angleterre… et j’en passe.
Donc l’humeur de Miss Lindson était pour l’instant que passagère, enfin passagère si on veut car voilà déjà bien plus de six heures qu’elle était dans cette état. Taylor était du genre à passer ses nerfs en se réfugiant dans son travail et bizarrement quand elle était énervé, c’est dans ces instants là qu’elle était le plus efficace. Bon certes, aujourd’hui elle n’avait pas vraiment beaucoup avancé pour les créations du défilé de mode de Sophia Torres mais elle avait griffonner quelques modèles sur son calpin et ils étaient loin d’être ratée. Si bien, qu’elle hésitait même à en mettre un pour la soirée organisée par Sophia Torres. Je ne fais que vous parlez de cela depuis tout à l’heure, de ce fameux défilé, mais vous ne devez pas forcément tout comprendre… Je vous explique : alors voilà, Sophia Torres, àgée de 27 ans à ouvert une agence de mannequinat sur l’île il y a peu et souhaite se faire connaître. Normal. Elle a trouvait quelques mannequins sur l’île et les as formés et il lui arrive aussi, surtout pendant les périodes estivales, d’engager des touristes pour les défilés organisée sur les belles plages de l’Atlantis Hotel. Et c’était justement l’un de ses défilés que Sophia préparé et d’habitude, cette dernière avaient recours aux vêtements d’une styliste qu’elle connaissaient de New York mais cette fois ci, elle avait décidé de demander l’aide d’une autre jeune femme qui vivait sur l’île et avec qui elle s’était liée d’amitié depuis peu : Taylor Lindson. Adorant son travail et les belles créations que la chère demoiselle faisait, elle lui demanda donc si cela l’intéressait de l’aider pour le prochain défilé qui aurait lieu à l’Atlantis Hotel et bien évidemment, Miss Lindson accepta. C’était non seulement une grande opportunité pour elle mais aussi un moyen pour elle de faire connaître ces créations et peut-être trouvé des personnes intéressés par ce qu’elle faisait et des futurs acheteurs. Mais bref, pour l’heure, c’était les préparatifs et on ne peut pas dire que Taylor était en avance. Ou peut-être est-ce elle qui pensait cela ? Oui car, sa collègue et amie, Brianna, lui répéte mainte fois qu’elles auraient finit tout à temps mais Tay’ ne l’entendait pas de cette oreille. Bref, le choix des tissus avaient été quand même réalisés, et une bonne moitié des créations étaient fin prête. Mais bon, maintenant aller savoir s’il ne leur arriverai pas une tuile avant la fin…
Taylor passa donc toute sa journée enfermé dans son bureau à poursuivre les croquis mais tellement elle avait les nerfs, elle était maladroite. Tombant ciseau, boite à couture et tous ce qui s’en suit, la jeune femme perdit vite patience et envoya un moment tout valdinguée contre le mur. Rassurez vous, ce n’était que quelques crayons et deux ou trois papiers. Mais ça lui avait fait plus ou moins du bien… Je vous dit plus ou moins car elle n’avait pas réellement avancés mis à part pour le nouvelle création qu’elle avait faite sur son calpin où elle avait déjà prévu tout : les dimensions, les couleurs, le tissu et tout. Manqué plus juste qu’à coudre. Bref, c’est à 18h tapante que la jeune femme se leva donc son fauteuil qui se trouvait en face de son bureau pour quitter son local en n’oubliant pas de claquer la porte de colère. Il ne lui tardait plus qu’à présent d’être enfin chez elle et de se détendre devant la télé à s’empifrer, tout en appelant Evangeline sa meilleure amie, enfin si elle arrivait à lui mettre la main dessus et à prendre un bon bain aux huiles essentielles pour bien se détendre et oublier tout le stress de la journée. Et surtout pour faire passer toute la colère qu’elle ressentait contre cette styliste dont elle aurait préféré ne jamais rencontrer. Bref, on ne vas pas y revenir dessus…
Mais apparement, comme je vous l’ai dit précédemment, ce n’était absolument pas le jour de cette pauvre Taylor. A quelques minutes de chez elle, un de ses pneus de son 4x4 creva. Aller, encore une tuile de plus dans la journée, ma foi t’en qu’à y être… La jeune femme sortit alors de sa voiture claquant la portière bien fort, si bien que les enfants qui jouaient non loin la regardèrent en se demandant d’où cette folle débarquait. Bref, elle ne comptait pas appeler une dépanneuse et eut une idée plus judicieuse, celle d’aller frapper chez Sean Cole, l’inspecteur de police avec qui elle entretenait une relation particulière. En effet, je ne vous avait promis de vous parler un peu de leur relation entre les deux jeunes gens donc c’est ce que je vais faire mais je vous préviens je m’y attarderai pas car vous allez très vite comprendre rien que lorsque Sean ouvrira sa porte. Pour résumé, on pourrait dire que ces deux là se sont rencontrés un peu par hasard durant une soirée. Se rencontrant par la suite de temps en temps dans les rues de Nassau, Taylor ne peut évidemment pas nier qu’elle ne trouve pas du tout charmant le jeune homme… Il est vrai qu’il a tout pour plaire mais la jeune femme le repousse… Pourquoi? Parce qu’elle a peur de s’attacher et ne veut pas avoir une relation sérieuse… est-ce vraiment la seule raison? Ça elle seule le sait et elle n’est pas prête de sortir apparement avec le beau jeune homme… En effet, dès qu’ils ont l’occassion de se voir et de passer du temps ensemble, leur rencontre se finit systématiquement en dispute. Ils passent leurs temps en s’envoyaient des vannes à tout bout de champs et à force, ça part dans tout les sens et ça finit mal. Mais bon, vous vous habituerez à force à leur relation particulière. Mais vous verrez aussi très vite que les deux jeunes gens sont vraiment attachés l’un l’autre même lorsqu’ils se disputent. Bon ils ne passent pas non plus tout leur temps à ça il leur arrive d’avoir des moments de complicité… Mais c’est des moments assez rares mais ça arrive. Bref, comme on dit qui aime bien châtie bien et ses deux là, on ne peut vraiment pas dire qu’ils ne sont pas fait l’un pour l’autre… Maintenant reste plus qu’à les convaincre ou plutôt qu’à convaincre Taylor.
C’est donc comme une « furie » que la jeune femme arriva devant la porte de la grande maison du beau policier où elle toqua assez fort et surtout mainte fois jusqu’à qu’il ouvre…Taylor attendit, les bras croisés et vit enfin la porte s’ouvrir. Ah la réflexion du jeune homme elle ne lui laissa même pas le temps de répondre et rentra dans sa maison sans même qu’il l’invite et lâcha tout simplement un :
C’est pas trop tôt…
Même pas un bonjour, ni rien… Elle lui fit juste la bise rapidement, parce que Sean s’était bien évidemment approché d’elle pour la lui faire… Passant ensuite dans le hall d’entrée, alors qu’elle s’apprêtaient à lui dire rapidement qu’elle avait crevait non loin de là, Sean lâcha une autre remarque qui cette fois, ne plut guère à la jeune femme. Mais elle n’eut même pas le temps de répondre quoi que ce soit que Sean attrapa un mouchoir en papier en lui attrapant doucement le menton de sa main pour lui enlever le gloss qu’elle avait mis sur ses lèvres juste avant de rentrer chez elle (ou peut-être juste avant de venir toquer chez Sean qui sait?^^) car cela déplaisait au jeune homme. Elle lui repoussa la main d’un geste violent car Sean lui avait vraiment dit une autre remarque déplaisante et lui rétorqua alors d’un ton assez fort :
Tu te prend pour qui? Je t’ai pas demandé ton avis et puis sache que je me serai passer de venir te rendre visite si l’un de mes pneus n’aurait pas crevait juste au moment où j’arrive dans cette satané rue…
Taylor était vraiment énervée et cela se voyait elle devenait presque rouge de colère tellement elle était fumasse! Voyant que Sean retourna à ses occupations faisant mine que la jeune femme n’était plus dans les parages, Taylor croisa les bras, le regardant incrédule puis ajouta :
J’aurai mieux fait de pas venir…C’était une mauvaise idée. C’est pas grave, fait comme ci je n’était pas venu, je me débrouillerai… Ciao.
Taylor tourna alors les talons et s’en alla tout comme elle était venu. Elle réouvrit la porte de la maison et sortit alors la claquant très fort et traversa le bout de jardin de l’habitation de Sean d’un pas précipité et énervée.
[Désolé je te promet de ne plus te répondre aussi tardivement, mais j'avais vraiment plus d'inspi pendant un moment!!! Tu me pardonne mon Seanounet? Laughing ]

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fashionway.hightoxic.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On Paradise Island [ Taylor ]   Ven 17 Aoû - 2:48

[ Mais c'est pas grave Laughing ma chupa-chups adorée^^]

Avez-vous remarqué comme cela est compliqué de comprendre le comportement d'une autre personne ? Par la faute de ces incompréhensions, beaucoup de situations nous échappent. Très vite le doute fait place au stress, les relations dérapent, vous échappent, vous ne savez plus quoi faire pour rétablir l'harmonie…Mais heureusement aucune situation n'est désespérée ! C’est vrai que Sean ne comprend pas trop le comportement de Taylor, pourquoi elle le repousse comme ça alors qu’il ne lui veut aucun mal. A par ses taquineries qui n’ont vraiment rien de méchant, non mais vraiment. C’est juste elle qui le prenait mal c’est tout. Mais comme je l’ai précisé tant tôt, aucune situation n’est désespérée. Quand on dit que c’est désespéré, cela le devient vraiment ! Il n’en reste pas moins que la situation est très grave et très inquiétante. Il faut y croire malgré tout et lutter, car les problèmes sont multiples, à tous les niveaux, quoi qu’on puisse avoir, il faut se dire qu’il y a bien pire comme par exemple : épuisement des ressources naturelles, pollution de l’air et de l’eau, réchauffement de la planète, accroissement de la pauvreté… les gens qui vivent dans la pauvreté augmente tous les ans et c’est une très mauvaise nouvelle. Pourquoi ? Parce que la misère parcoure la guerre et le terrorisme. Parfois on se dit même que la vie est finie. Nous avons toujours vécu dans l’idée que la planète était infinie, c’est à dire que l’on pouvait pomper autant de ressources que l’on voulait et qu’il en resterait toujours. Maintenant, nous sommes confrontés à un fait très simple, c’est que la planète n’est pas infinie, que ses ressources ne le sont pas non plus et que nous sommes passablement avancés dans leur épuisement. Malgré tout, il est très important d’avoir ce sentiment que tout n’est pas perdu, qu’il y a des choses à faire. C’est en voyant toutes ses évolutions là qu’on doit se dire « mais tiens, celui là il avait tellement de problème dans la tête qu’il a faillit en devenir fou et le voilà maintenant qui rigolait de bon cœur ». La vie n’est alors qu’une guerre contre soi même pas contre les autres. Alors vraiment quoi qu’il puisse arriver il faut se dire que ce n’est pas la fin du monde et qu’on peut toujours s’en sortir.

Sean il était entrain de rire et tout de plaisanter mais franchement parlé il n’avait pas goût à la vie. Parfois même il sombre dans la dépression et ne veut vraiment parler à personne. Ça arrive à tout le monde de toute façon mais au moins les autres ils s’en remettent. Lui il se dit que son cas est vraiment désespéré mais voilà quoi. Il a envie de croquer la vie à pleine dent. Le vie ce n’est pas que le travail et lui il faut bien constater que chaque jours, il répète les même chose. Il se lève le matin, il prend sa douche, il mange, il part au poste de police, il travail sur des affaires banales comme d’habitudes, il prends sa pause, il repart travailler, il rentre chez lui, parfois il sort avec Taylor pour se taper de bonnes heures d’engueulades, à la maison avec son frère ce n’est pas la calme plat non plus, il part se coucher avec des problèmes pleins la tête, et le lendemain il répète le même manège et ainsi de suite.
Il en avait vraiment plus qu’assez. Il a besoin de prendre un peu de recule dans sa vie et de savoir ce qu’est le sens du mot bonheur. Mais peut on le connaître quand on est tout le temps dans le doute. Ce doute n’est nul autre que Taylor. Aucune autre femme ne l’intéresse ici et vraiment il ne le montre pas mais ça ne l’enchante pas qu’ils passent autant de tant à se disputer au lieu de parler sérieusement. Et le truc c’est que Sean n’a jamais eut de longues relations. Si ça tenait qu’à lui, il n’y aurait jamais de séparations mais vous savez il y a certaines femmes qui sont vraiment très fortes dans l’art de briser le cœur de hommes. Et Sean n’a pas envie de souffrir comme la dernière fois…

Il nous arrive tous à un moment ou un autre dans notre vie d'avoir l'impression de ne plus voir clair... Nous en parlons à une personne de confiance et les réponses ne nous éclairent pas toujours. Parfois, le fait d'en parler à une personne qui sait écouter peut nous aider à faire notre propre bilan mais il arrive aussi que ce soit encore plus difficile.
Pendant un certains moment, les problèmes de la vie tourbillonnent et entrainent Sean dans des situations vraiment difficiles. Il sent même parfois qu’il a perdu le contrôle de sa vie et que la dépression le guette toujours. Alors si on voit tout ça quelqu’un doit lui dire qu’il était temps de bouger, de prendre action pour reprendre le contrôle de sa vie au lieu de se laisser aller comme ça.
Pour cela, moi j’ai bien une bonne méthode. Il faut tout d’abord qu’il fasse la liste de toutes les préoccupations qu’il a. Cela aidera à clarifier la situation en donnant une vue d’ensemble. Vous savez, l’émotion est reliée aux problèmes qui nous empêchent de trouver des solutions claires. Mais ce serait tellement plus simple si on n’avait toutes les solutions servies sur un plateau d’argent.
Ensuite il faut vraiment qu’il mette de l’ordre dans son cerveau à l’aide de la classification de ses problèmes. Non mais je vous assures, en ce moment ses neurones sont vraiment déréglés alors il perçoit les choses beaucoup plus lentement et prendre plus de temps à réfléchir.
Maintenant, si j’étais lui, j’ouvrirais un dossier à chaque problème traité indépendamment des autres, ce sera plus facile à régler que si on tente de régler en une seule étape un ensemble de problèmes. On se demande même si ça ne va pas plutôt les augmenter car à la fin tout va se mélanger dans notre tête.
Premièrement, il n’a pas de problèmes financiers et économiques vraiment il n’a pas de soucis à se faire sur ce côté-là. Il gagne très bien sa vie avec son frère.
Des problèmes de famille il n’en a pas aussi sauf quelques petites embrouilles avec son frère mais ça ce n’est pas important vu que ce n’est vraiment rien de grave pour dire.
Pour le travail sa va plus ou moins car il y a des prises de tête de temps en temps. Mais avec le temps vous savez il a finit par s’y habituer alors si nos calculs son bon le travail représente 20% de nombre de ses soucis.
Ce qui l’empêche de vivre alors vraiment, sont ses problèmes personnel c'est-à-dire son développement, ses intérêts personnels et ses rêves. Ils représentent au total 45% de ses soucis^^
Et pour finir un problème qui est si on analyse bien la situation, commun à tout le monde. Et oui tout le monde à ses problèmes d’amours. Et Sean son problème c’est Taylor qui représente 35%. C’est une grosse part non ? Moi à sa place j’aurais vraiment tourné la page avec elle et je me serais trouvé une autre qui se décide vraiment. Mais vu que je ne suis pas à sa place et bien ça complique les choses. Lui il a des sentiments et en fin de compte il ne peut pas les contrôler comme il le sent.
Est-ce que vous avez remarqué que quand on escalade une montagne, on la franchie par étapes ? Maintenant par comparaison en divisant le problème en plusieurs petits problèmes, nous envisageons le résultat en plusieurs étapes nous permettant de solutionner chacune d’entre elles. De plus en le faisant dans un ordre vraiment logique, nous arrivons à mieux nous concentrer et nous apercevons bientôt que d’autres problèmes seront résolus par eux-mêmes, étant un effet des problèmes qui étaient prioritaires.
Si Sean suit vraiment toutes ses démarches, vous verrez bientôt un Sean beaucoup plus beau et vraiment très souriant sauf que peut être que ses problèmes de cœurs vont toujours rester, à moins que Taylor ne change d’avis^^
Mais en ce moment il n’a pas envie de la brusquer…et si on cherche bien il ne l’a jamais fait. Il abordait pour la plupart du temps le sujet brièvement et sans aller vraiment au fond des choses. D’habitude il ne tourne pas autour du pot mais avec Taylor c’est beaucoup plus difficile à vrai dire.

Sean était alors tranquillement dans son salon entrain d’étudier une affaire qui lui prenait vraiment la tête quand il entendit quelqu’un donner vraiment de grand coup sur la porte. Il s’était dit que ça ne pouvait pas être son frère vu qu’il avait déjà ses clefs et qu’il savait ou es ce que les doubles étaient cachés. Et puis ça ne devait pas être lui puisqu’il avait un minimum de respect quand même.
Sean alla alors ouvrir et ne fut pas surpris que ce ne soit personne d’autre que Taylor. Qui d’autre qu’elle serait vraiment capable de faire une telle chose, franchement je vous le demande. Elle n’avait même pas écouté ce qu’il lui avait dit pour lui dire tout simplement que ce n’était pas trop tôt. Franchement Sean est vraiment quelqu’un de gentil car ça aurait était quelqu’un d’autre il ne l’aurait non seulement pas laissé entrer mais aussi ne l’aurait pas ouvert la porte.
Sean avait bien remarqué qu’elle était en colère et non pas à cause de lui car de toute la journée ils venaient tout juste de se voir alors ça ne pouvait pas être lui.
Alors après avoir vu les traces de brillant à lèvre sur sa joue, il l’essuya. Et ce qu’il avait dit et fait par la suite n’était juste que pour plaisanter. Mais elle était tellement énervée qu’elle l’avait plutôt très mal prit et s’était attaquée à lui. Si Sean savait qu’elle allait réagir comme ça il n’allait pas le faire. Mais c’est quand même amusant de la voir s’énerver comme ça^^ Et franchement ça ne le gênait pas qu’elle en mette bien au contraire, juste qu’il s’amusait c’est tout.
Donc son pneu était crevé et si elle était arrivée comme une furie devant la maison ce n’était pas par simple hasard.
Elle n’a pas non plus digéré le fait que Sean soit retourné à ses occupations en faisant comme si elle n’était pas là. Qu’est ce que vous voulez qu’il fasse après tout si elle était énervée ce n’était pas de sa faute. Alors elle n’avait qu’à aller frapper à une autre porte pour se défouler là-bas. Il en avait vraiment assez des problèmes qu’elle venait lui en ajouter une fois de plus avec ses crises de nerfs.
En la voyant partir, Sean hurla à son tour.


« Et bien bon débarra et sans regret ! »

*Mais vraiment pour qui elle se prend à la fin, j’en n’ai vraiment plus qu’assez*

Elle lui avait maintenant refilé le syndrome du pétage de câble car il venait de lancer assez violemment le crayon à papier qu’il tenait à la main.
Il était restait pendant un moment assis et se leva pour aller voir ou est ce que Taylor en était car il n’avait entendu aucune voiture démarrer. Il tira un peu les rideau discrètement et aperçu une Taylor assise sur le bord de la route et complètement désespérer. Ça conscience ne lui permettant pas alors de la laisser là-bas toute seule alors qu’il pouvait l’aider, il descendit alors au garage pour prendre quelques outils et aller lui monter un autre pneu.
Il par la suite de la maison et alla à la rencontre de Taylor. La voiture était au milieu de la route et dérangeait la plupart des passant alors il fallait la pousser sur le côté.


« Viens plutôt m’aider à la pousser au lieu de rester là à bouder. »

Il ne le lui avait pas dit sur un ton déplaisant mais sur un ton plutôt amusé. Vous savez après la tempête venait toujours le bon temps avec ses deux là. Il faut toujours s’y attendre.
Taylor avait fait l’indifférente pendant un moment en faisant comme s’il n’était pas là mais avait tout de même finit par se lever car c’est de sa voiture dont il s’agissait.
Une fois la voiture poussé, Sean sortit du mal de la voiture l’autre pneu et se mit à l’œuvre. Elle en avait vraiment de la chance car Sean s’y connaissait un peu en mécanique.
Il démonta l’autre pneu assez rapidement et commença à monter l’autre. S’était un peu dur mais à la fin il avait réussi. Il se leva par la suite avec plein d’huile sur les mains et sur les habits. Il remit le pneu crevé dans la malle et alla vers Taylor en dirigeant sa main vers sa figure.


« Tu veux que je te maquille avec ça ? En plus c’est gratuit tu ne paye rien. »

Elle l’esquiva de justesse et ils tombèrent dans un fou rire interminable. Il la regarda par la suite avec un air de chien battu et lui dit.

« Tu veux bien venir manger avec moi ce soir…je suis tout seul, mon frère n’est pas là. »
Revenir en haut Aller en bas
Savannah Evans
♥Adminette et nénaine forever♥


Féminin
Nombre de messages : 564
Age : 26
Age du perso : 20 ans
Depuis combien de temps êtes vous sur l'île? : J'ai toujours vécus ici donc faut demandé à mes parents...
Votre credo : Ne pas se prendre la tête et croquer la vie à pleine dent!
Date d'inscription : 13/06/2007

>>SoMe InFoRmAtIoNs AbOuT U<<
ReLaTiOnS:
Comment vous sentez vous ici ? Autre chose à ajouter?:
Open for a topic?: Open(LL)

MessageSujet: Re: On Paradise Island [ Taylor ]   Mer 22 Aoû - 15:52

Taylor savait très bien qu’elle avait un sale tempérament. Mais qu’est-ce que vous voulez c’était génétique. Oui parce que c’est facile de nous accuser d’avoir un sale caractère mais que voulez vous qu’on y fasse quand il s’agit de l’un de vos deux parents qui vous ont donné cela? La mère de Taylor ainsi que son père sont ainsi alors on ne pourra rien y changer quoi qu’on y fasse. Certes, ce côté de son caractère n’est pas toujours facile à vivre et peut être (un peu? Beaucoup) énervant pour les autres. Mais regardez les points positifs aussi. C’est vrai, Taylor reconnaît avoir un sale caractère mais au moins elle ne se laisse pas marcher sur les pieds. Lorsque quelque un commence à la chercher et qui ne veux pas la laisser tranquille, elle sait se défendre. Il vaut mieux ça que d’être totalement naïve comme certaines. Oui, vous savez quand vous vous retrouvez dans un bar un soir après le boulot où vous avez un peu envie de vous détendre ou juste venir boire un verre pour faire passer le temps et rencontrer des gens sympathiques, il y a toujours des mecs qui vous regarde de haut en bas et qui veulent seulement une chose : vous avoir dans son lit. Il y a des jeunes femmes qui sont tellement idiotes (désolé du terme mais c’est la simple vérité) qu’elle se laisse complètement embobinés par ces gros pervers et n’y voyent que du feu. Bon il y a aussi celle qui sont ici dans ce genre d’endroit que pour trouver un nouveau barbin à mettre dans leur lit durant un soir et faire comme ci ils s’étaient rien passées le lendemain. Bref, pour en revenir à ce genre de situation où vous avez un mec qui commence à venir vers vous à vous draguer ouvertement sans y aller par quatre chemins et qui en plus ne baisse pas facilement les bras, il vaut mieux avoir le caractère de Taylor, vous ne trouvez pas? Franchement? Parce que ce genre de chose est déjà arrivée à Taylor qui ne voulais pas répondre aux avances d’un jeune homme qui ne lâchait pas prise. Et il continuait à insister, impossible de s’en dépêtrer. Maus au bout d’un moment, la jeune femme s’est vraiment énervée et a attrapé son verre pour envoyer son contenu dans la tête du jeune homme. Quand je vous dit qu’il faut pas lui marcher sur les pieds. Mais attendez c’est pas tout. Le jeune homme la ensuite attraper par le bras en la serrant plutôt fort alors qu’elle s’apprêtait à s’en aller . Bref, encore une fois, Tay’ ne s’est pas laissée faire et à dégager son bras violemment et lui a balancer quelques vilaines phrases à la figure avant qu’un vigil arrive pour faire dégager le jeune homme à moitié ivre. Oui parce qu’il a fallut quand même que Miss Lindson commence à montrer que ce jeune homme l’importunait pour que la sécurité arrive. Bref, c’est bien pour cela que je vous dit qu’avoir un sacré tempérament n’est pas seulement un défaut… Et si vous en voulez des exemples, j’en ai pleins d’autres mais on en finirait plus…
Bon, okay après comme je l’ai dit plus haut, ce n’est pas toujours facile pour les autres de côtoyer une personne qui a un sale caractère et qui est toujours entrain de rouspeter ou s’énerver au moindre truc. Rien qu’à prendre l’exemple de la relation que Taylor entretient depuis 5 ans avec Sean. C’est vrai que le pauvre elle lui en fait voir de toute les couleurs et elle le sais très bien qu’il lui veut aucun mal (et heureusement sinon ça ferait longtemps qu’elle ne lui parlerait plus et ne serait pas venut frapper chez lui parce qu’elle avait un pneu crevait.). Oui donc je disait, ça elle le sait très bien la petite Tay’ mais ce qu’il y a c’est que Sean a lui aussi son caractère et comme la miss fait toujours passer ses nerfs que ce soit à cause de son boulot ou autre chose sur le jeune homme, ça finit toujours par une dispute. Rassurez vous ils en sont jamais venut au main, quand même pas ce ne sont pas des sauvages (enfin même si une fois Taylor a faillit assomer Sean avec un ciseau qu’elle avait dans les mains et qui lui a échappé tellement elle était énervé^^). La jeune femme sait que Sean peut en avoir marre qu’elle se comporte ainsi avec lui et il doit certainement se poser énormément de questions en se demandant pourquoi elle réagit ainsi envers lui. Ce n’est pas son défouloir après tout et elle pourrait comprendre qu’il en ait marre de se faire jeter comme une vieille éponge à chaque fois qu’elle est énervée. Ce qu’il y a c’est que la petite Tay’ a peut-être été un peu trop (traumatisée?) touché par sa précédente histoire avec un dénommé Brian et qu’elle a peur d’être déçu une seconde fois. Mais bon, Miss Lindson ça fait quand même plus de six ans que cette histoire s’est passée… Alors c’est quoi la vraie raison? Elle tient trop à Sean pour lui avouer ses sentiments et qu’elle aimerait bien que ce soit son prince charmant avec qui elle aura une fin heureuse comme dans les contes de fée? Oups, j’en ai peut-être trop dit là… Bon en tout cas, ce qui faut qu’elle retienne la belle c’est que peut-être un jour ou l’autre, Sean en aura vraiment marre et ira voir ailleurs. Et là, pas de fin heureuse pour Miss Lindson qui vivre une seconde rupture douloureuse mais cette fois il ne se sera strictement rien passée. En plus, Sean n’a jamais été par quatre chemins avec elle non plus, ou pas toujours, et lui a dit plus d’une fois qu’il tenait à elle. Mais pareil à chaque fois, elle trouve toujours une excuse, pas toujours valable, et change rapidement de sujet dès que leur discussion tourne autour d’une éventuelle relation, proche ou lointaine, entre eux deux. Bon va falloir faire un choix un jour où l’autre petite Tay’ je crois? Non?.
Bon depuis tout à l’heure on fait des reproches à Taylor mais sa part de responsabilité dans l’histoire n’est pas totale. Sean aussi n’est pas parfait et il a ses défauts comme tout le monde. Bon ensuite je ne dis pas que c’est ça qui refroidie Taylor à l’idée d’être avec lui mais bon quand même, il faut en prendre compte. Oui parce que je ne vous ait pas dit mais le beau policier est un mec avant tout et comme tout homme qui se respecte ( mouais…) ils sont tous pareil. A la vue d’une belle jeune femme, ils n’y crachent pas dessus et même s’ils sont déjà accompagnés ils regardent. Et bien Sean fait partit de cette catégorie là et en particulier avec une certaine Ashley McKenzie, certainement une fille que Taylor adore (c’est ironique bien entendu). En effet, cette dernière est très attirée par Mister Cole et ne cesse de lui tourner autour et aguicheuse dans son genre, y’a pas pire ou mieux ça dépend dans quels sens on se place. Bref, elle n’est pas du genre à y aller par quatre chemins et ça à l’air de déplaire à Seanounet (j’avais envie^^). Et ça, c’est vraiment ce qui énerve Tay ‘. Comment vous voulez après qu’elle est confiance et qu’elle accepte d’entamer une relation avec lui? Surtout que la pauvre ça lui rappellerai trop de choses enfin de mauvais souvenirs. Donc voilà une chose que l’on pourrait reprocher à ce cher inspecteur qui est en plus un grand dragueur et son charme ne laisse pas indifférent. Et puis, il a un drôle de caractère lui aussi faut pas croire. Il est plutôt susceptible et ce n’est pa toujours Taylor qui s’emporte la première. Parfois, elle dit juste quelques trucs comme ça pour le taquiner, mais pas méchant, mais monsieur s’emporte. De plus, il n’est pas du genre à toujours dévoilé ce qu’il a sur le cœur et ne parle pas énormément de ses problèmes à Tay’. Il ne veut pas toujours en parler et la jeune femme lui reproche bien souvent cela car elle, même si elle s’est bien défoulée sur lui avant, elle lui dit par la suite pourquoi elle est aussi énervée et pourquoi elle s’est emporté aussi vite. Donc vous voyez que la miss n’est pas la seule responsable dans cette histoire. Mais bon ne dit-on pas non plus qui aime bien châtie bien? Alors qui dit que les deux jeunes gens ne finiront pas un jour ensemble après une énorme dispute… Oui vous savez, ils se jetent dans les bras l’un de l’autre fougueusement alors qu’ils viennent de s’envoyer les pires mots dans la tête l’un de l’autre… Non? Je regarde trop les films… N’empêche que ça pourrait arriver donc Chut!!!!
Donc aujourd’hui, en effet, j’avoue, c’est bien la faute de Taylor si les deux (tourteraux?) ont commencé à se disputer. Oui, ayant passée une sale journée et en prime, elle a eut droit à un crevaison de la part de son pneu (merci le pneu^^), il y a de quoi quand même. Mais bon là on ne cherche pas d’excuse, on cherche juste à voir où Sean et Taylor en sont. Donc, n’ayant pas été très agréable avec Sean dès qu’il a bien voulu lui ouvrir la porte, bien sûr tout est parti en sucettes (xD). Le jeune homme voyant comment elle réagissait et repartit à ses occupations et Taylor n’appréciant pas cela, à tourner les talons et à quitter la maison comme une furie en claquant bien fort la maison. Elle avait très bien entendu la réponse de Sean à sa dernière remarque qui lui avait dit « bon débarras et sans regret ». Elle n’avait préféré ne rien dire face à cela et traversa donc le jardin d’un pas précipité et énervée. Elle rejoignit alors sa voiture et donna un coup de pied sur le pneu crevait. Comment allait-elle faire à présent? Elle s’était mis Sean à dos et vu ce qu’il lui avait dit avant qu’elle quitte la maison, il n’allait certainement pas venir l’aider… Elle soupira alors, un soupir qui en voulait dire long mais bon… Elle s’asseya alors sur le bord du trottoir et mis un moment sa tête entre ses mains. Qu’est-ce qu’elle avait bien fait pour mériter ça? Elle releva alors la tête et entendit des voitures qui commencer à klaxonner car elle était un peu en plein milieu du passage. Alors qu’elle s’apprêtait à se lever pour les envoyer balader, elle vut Sean arriver avec une boite à outils. Elle qui croyait qu’il n’allait pas venir l’aider elle s’était trompé. Preuve tout de même Miss Lindson que ce cher Sean n’est pas un vilain garçon. Le jeune homme s’approcha d’elle et lui dit alors qu’au lieu de rester assisse à bouder qu’elle vienne plutôt l’aider à pousser la voiture qui génait. La manière dont Sean lui avait dit cela n’était pas du tout sur un ton méchant mais plutôt amusé. Ce qui la fit légèrement sourire. Elle se leva alors après un petit moment et aida donc le jeune homme à pousser la voiture sur le côté. Sean se mit ensuite à changer la roue, pendant ce temps là, Taylor se contenta de le regarder faire. Il se débrouillait plutôt bien. Une fois terminé, le jeune homme rangea tout puis se dirigeant vers Taylor avec ses mains toutes sales, il demanda alors à la jeune femme si elle voulait du maquillage qui en plus était gratuit. Elle l’évita de justesse puis éclata de rire avec lui. Elle en avait bien besoin, elle avait été tellement énervée toute la journée que c’était les nerfs qui éclataient. Bref, elle répondit tout de même à Sean :
Non puisque tu n’aime pas quand je suis maquillé…
Bon ok, un tantiné rancunière aussi mais bon c’est tout Taylor ça. Mais elle l’avais dit d’un ton également amusé et pas méchant. Continuant de rire un moment, Sean lui proposa par la suite de venir manger avec lui car son frère n’était pas là et sa tête de chien battu la fit d’ailleurs sourire. Elle acquissa alors d’un signe de tête avant de lui répondre :
Oui, bien sûr…
Puis avant que le jeune homme ajoute quoi que ce soit, elle lui déposa un baiser sur la joue et lui dit alors :
Désolé pour tout à l’heure j’ai passé une mauvaise journée et c’est tombé sur toi… Excuse moi… Et merci d’être venue m’aider quand même.
Elle lui souria d’un air désolé en attendant une réponse de la part du jeune homme.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fashionway.hightoxic.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On Paradise Island [ Taylor ]   Dim 26 Aoû - 23:49

Pour certains, aimer est vraiment un mot très étrange et pourtant il ne l’est pas tant que ça ou peut être que si ? Cela dépend seulement du point de vu de chacun de nous.
Il peut paraître étrange mais il a plusieurs significations pour chacun d’entre nous ici. Chacun peut se faire une idée de ce que c’est qu’aimer. Il y a autant d’idées négatives que d’idée positive. Vu que les mentalités et les pensées ne sont pas les mêmes chez chaque personne, c’est pour cela qu’on dit que chacun est libre de penser ce qu’il veut de ce sentiment. Il y des gens qui considère le fait d’aimer comme une chose vraiment simple, banal, et pourtant elle ne l’est pas du tout. Aimer est un petit mot mais qui cache vraiment beaucoup de mystères. Ceux qui disent que c’est quelque chose de simple, c’est parce qu’ils ne l’ont jamais vécu du tout ou peut être tout simplement qu’ils considèrent le fait d’aimer comme le cadet de leurs soucis. Le fait seulement d’avoir des sentiments, des sensations, des émotions est quelque chose de grand alors si on en arrive à dire qu’aimer c’est rien c’est seulement parce qu’on a eut aucune expérience ou parce qu’on n’a tout simplement pas souffert de ce sentiment qui peut autant rendre une personne heureuse éternellement comme elle peut la détruire jusqu’à ce qu’elle ne prenne plus du tout goût à la vie. Il suffit juste de savoir comment utiliser ce sentiment e de le rationaliser. Aimer comme un fou (n’est ce pas Sean ?) peut nous pousser à faire des choses qu’on n’aurait jamais pensé faire un jour. On souffre mais les autres aussi peuvent bel et bien souffrir à cause de ça. Est-ce égoïste ou simplement parce qu’on ne savait pas quoi penser ou quoi faire. Quand on n’est là à la recherche de réponses à nos questions et qu’on ne l’est trouve pas nous somme forcément obligé de tomber dans la dépression.
Vous savez toute personne sur cette terre quelle qu’elle soit a besoin de se sentir aimer. Que ce soit l’amour familial ou autre. Quand on ne se sent pas aimer on se met des idées négatives dans la tête et ce n’est vraiment pas bon pour nous. Le simple fait de dire à une personne qu’on l’aime peut la rendre heureuse. Mais il ne faut pas mentir en disant à quelqu’un qu’on l’aime. La vérité ne consiste pas à dire tout ce que l’on pense mais à penser tout ce que l’on dit. Alors ne dite pas à une personne que vous l’aimez alors que c’est faut. Ça lui donne de faux espoir et le jour ou elle apprendra que ce ne fut que simple mensonge, et bien sa chute sera tellement vertigineuse qu’elle risquerait de ne pas s’en remettre. Son cœur sera brisé et sera éparpillé dans tous les coins du monde et pour recoller tous les morceaux ce sera vraiment très dur. Alors un conseil ne vous aventurez pas à balancer des je t’aime par ci et par là qui ne sont pas du tout sincère.
On aime tout simplement, parfois on ne sait pas pourquoi mais on aime et rien de plus.

Revenons en à ce pourquoi. Bien des gens se demandent bien pourquoi ils tombent amoureux.
Peut être bien qu’on aime parce qu’on se voit à travers l’autre. La personne aimée nous renvois en quelque sorte une image de nous. Et si on cherche bien c’est peut être que c’est seulement notre propre personne qui nous intéresse en l’autre. Vous devez vraiment vous dire que ça c’est égoïste. Peut être que ça l’est et peut être tout simplement que ce n’est pas la faute de certains s’ils aiment l’autre uniquement parce qu’il se voit en lui ou en elle.
Et prenons le cas des gens qui disent qu’ils sont amoureux mais qu’au fond qu’ils sont tout simplement amoureux du physique. Sans trop bien connaître la personne, on voit tout simplement sa tête qui nous fait rêver ( ce qui arrive quasiment qu’aux filles xD) et on tombe sous le charme. C’est peut être le phénomène du coup de foudre. Quoi que pleins de personne ne croit pas au coup de foudre. Bien sûr le jour où ça leur arrivera ils diront le contraire. C’est pour cela qu’il ne faut jamais dire jamais. On peut bien s’interdire des choses mais le jour ou les choses ne forceront à surmonter cet interdit, c’est là qu’on se rendra compte que si les choses doivent se faire, elles se feront par la force et quoi qu’on puisse faire à moins qu’il y ait vraiment un très grand miracle. Dire fontaine je ne boirais pas de ton eau n’est pas du tout conseillé. Ceux qui comprendront ce langage sauront bien pourquoi il ne faut pas dire ça.
Maintenant je disais que plus la fille ou le garçon est belle ou beau, plus on le ou la désir. Il y a vraiment des gens qui fonctionnent ainsi.
Et après l’attirance physique, vient le temps d’apprendre à se connaître. Il y a des gens qui c’est quand ils apprennent à se connaître qu’ils tombent amoureux et non quand ils se voient au premier coup. Vous savez il y a des gens qui ne comprennent rien a l’amour. Il en a qui disent qu’ils ne peuvent pas aimer une telle personne parce qu’elle et pauvre, riche, trop petite, trop grande, trop mince, trop grosse, trop belle, trop vilaine et autres nous en passerons des détails. Un homme de forte corpulence peut bien être attiré par une femme très mince il n’y a vraiment rien de mal à ça. Peut être qu’ils y a des gens qui se l’interdisent parce qu’ils ne veulent pas que les autres se moquent d’eux mais il ne faut pas calculer les autres. Quand on veut quelque chose et que ça nous tienne vraiment à cœur et qu’on ne risque de blesser personne avec ça alors pourquoi s’en priver après tout. C’est pour les autres qu’on vit ou s’est pour soi même. Les autres ont s’en fou en quelque sorte.

Maintenant pour aimer sa propre personne, il faut d'abord aimer l'autre après tout ( bien sûr chacun a son idée moi c’est ça que je pense). Autrement dit, et même si cela semble choquer, si un homme est attiré par une femme, c’est avant tout parce que c’est son physique qui lui a tapé dans l’œil ça il faut le dire.
Il y a aussi des gens qui s’aiment et qui se cherchent en fin de compte. Ils peuvent savoir que c’est réciproque comme ils peuvent ne pas s’en rendre compte. Maintenant, chacun réfléchit à comment approcher l’autre, comment lui plaire et tout. Mais il ne faut pas faire l’erreur de seulement chercher à faire ce que l’autre aime. En gros il ou elle ne découvre pas grand-chose car ce sont des habitudes chez elle ou lui. Il ne faut pas offrir une montre parce qu’on sait qu’elle aime les montres alors ceci n’est pas une envie profonde qui appartient à la personne qui offre. Quand on offre quelque chose, il faut d’abord aimer cette chose et essayer de la faire découvrir à l’autre. Il est vraiment navrant de voir que c’est la démarche de la majeure partie des gens. Pour que le nous existe, il faut d’abord mettre en avant le je. Il faut s’écouter alors, ses envies par rapport à la personne aimée, se faire plaisir en faisant en même temps plaisir à l’autre.
Vous savez à trop se mettre à la place de l’autre, à chercher à comprendre comment va réagir l’autre, on en oublie le principal c'est-à-dire nous même. Et si on fait tout en fonction de l’autre, on ne renvois vraiment aucune image alors ça n’a vraiment plus aucun sens.
Le nous est une addition de deux je et non pas chacun des je faisant en fonction de l'autre.
Les relations qui ne consistent seulement à séduire et à rien d’autre ne mène en général à rien du tout.
En définitive, avez-vous déjà pensé à vraiment percevoir le vrai sens de ce mot, le sens quand deux personnes se disent un mot simple et doux qui se prononce facilement et qui n’est autre que « je t’aime ».
Un simple petit mots peux révéler temps de choses mais ne cherchons pas a comprendre on peut aimer jusqu'à la mort on peut vivre le meilleur bonheur mais l'amour peut aussi tué toute sorte de choses.
Sean lui le côté physique de Taylor l’attire bien. Ça il faut le dire qu’elle est bien belle et bien foutue mais mis à part ça il y a autre chose et c’est vraiment ce qui compte. Je vous laisse chercher par vous-même cet « autre chose ».

Il est vrai que Taylor a un sale caractère et même si ça énerve Sean parfois, il aime bien ça. C’est quand même mieux qu’une personne incolore inodore et sans saveur. Avec elle il faut s’attendre vraiment à toute sorte de surprises et Sean aime bien les surprises alors ils sont fait pour s’entendre. Et puis Sean n’est pas aussi tout blanc dans leurs histoires parce que lui aussi il la cherche et parfois quand il est énervé, et bien il fait la même chose c'est-à-dire faire passer toute sa colère sur Taylor. Ah ce qu’on aime vraiment les voir se disputer. Ça met un peu de « piment » dans leur vie de tous les jours. Et puis après une bonne dispute, on est vraiment soulagé et par la suite on se calme. Comme on dit après la tempête vient le beau temps. Seulement du moment où ils n’utilisent pas la force comme des animaux c’est déjà ça sinon ça en serait autrement.
Sinon Sean comprend bien qu’elle ne veuille pas s’engager mais ( il ne parle pas pour lui mais pour elle) si elle continue comme ça, elle va s’autodétruire et se priver de bonheur elle-même. Chaque personne a besoin qu’on lui dise qu’on l’aime comme je l’ai dis précédemment et Tay y a bien droit comme tout le monde. Mais Sean reste toujours incertains, à se demander pourquoi elle le repousse.

Maintenant aujourd’hui, c’est à cause de Taylor s’ils se sont disputé et oui chacun son tour parce que la dernière fois s’était Sean. En effet, ils étaient tranquillement entrain de parler quand Taylor lui posa une question à laquelle il ne voulait pas répondre ( je n’ai pas du tout idée de ce qu’était cette question alors essayez d’en trouver une.) Et il avait en quelque sorte gueulé sur elle pour qu’elle le laisse tranquille et qu’elle n’insiste pas parce qu’il n’allait rien lui dire. Et par la suite comme d’habitude, il s’était excusé mais cela n’empêche qu’il n’était pas revenu sur le sujet. Alors après ça on doit bien reprocher à Sean de ne pas trop s’ouvrir à Taylor parce qu’il ne parle pas assez de ses choses personnelles avec elle. Ce n’est quand même pas sa faute s’il n’aime pas parler de ses problèmes. Il ne veut pas ajouter aux autre d’avantage de problèmes qu’ils n’ont.
Maintenant vu que Sean ne pouvait pas la laisser sans aide comme ça ( la pauvre), il était partit l’aider. Il avait maintenant changé son pneu et le problème était réglé alors elle n’avait plus aucune raison de faire passer ses nerfs sur lui.
Après ça, Sean avec les mains sales, lui proposa un maquillage gratuit mais elle l’avait évité de justesse et lui dit que non puisqu’il n’aimait pas quand elle était maquillée.


« Tu sais s’était juste pour rigoler tout à l’heure…j’aime bien quand tu es maquillée. »

Il lui sourit suite à ça et lui proposa par la suite de venir manger avec lui puisque son frère n’était pas là. Alors il ne voulait pas se retrouver tout seul et la compagnie de la Miss Lindson ne lui sera d’aucun refus même si c’est pour une fois de plus se disputer. En tout cas si elle accepte, Sean fera tout son possible pour ne pas s’énerver avec elle. Et bien sûr elle avait accepté.
Il allait bien dire quelque chose mais elle l’avait devancé en déposant un baiser sur sa joue et de s’excuser de tout à l’heure. Hum du moment ou elle passait sa colère sur lui pour lui donner une telle récompense, et bien il sera toujours partant^^


«Non ce n’est plus grave du moment ou tu as accepté mon invitation. »

Il lui sourit sincèrement et commença à aller vers la maison avec Taylor. Ce qu’il fit en premier c’est de dire à Taylor de faire comme chez elle, c’est de se laver bien bon les mains, de se changer et de mettre ses habits dans le panier à linge. Il redescendit alors pour aller retrouver son « amie » Taylor. Et elle était assise tout sage sur le canapé à l’attendre.

« Dis donc je ne te connaissais pas aussi sage. »

Il alla sortir du frigo à boire et déposa le tout sur la table basse du salon. Il s’installa par la suite sur le canapé avec Taylor et lui demanda.

« Alors ça te dis des entrecôtes grillées pour ce soir avec des frites bien dorées comme tu les aimes. »

Et oui ils avaient leurs petites habitudes et manger des frites avec plein de ketchup en était une. D’ailleurs il y a une fois, Sean avait fait une bonne assiette de frite et ils avaient vraiment tout mangé jusqu’à ce qu’il en reste une seule. Ils se dont d’abord lancé un regard malicieux et ils s’étaient jetés tous les deux sur la pauvre frite mais Sean a était plus rapide ( applaudez !!!!). Et par la suite Taylor avait boudé et tout en lui disant qu’il n’était pas galant et tout le blabla habituel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On Paradise Island [ Taylor ]   Aujourd'hui à 1:13

Revenir en haut Aller en bas
 
On Paradise Island [ Taylor ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [JEU] PARADISE ISLAND: Gérez votre île touristique [Gratuit]
» Notre Voyage à Paradise Island ( Bahamas )
» The Paradise, "Au bonheur des dames" adapté par la BBC
» [MEP] Paradise
» [Taylor Bradford, Barbara] A force d'aimer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~Beyond Mysteries~ :: ~Hors-Jeu~ :: Archives Island-
Sauter vers: